Le temps des cerises...Jean-Baptiste Clément

Publié le 23 Juillet 2010

Quand nous chanterons le temps des cerises (Quand nous en serons au temps des cerises)
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur

Mais il est bien court le temps des cerises
Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreille...
Cerises d'amour aux robes pareilles (vermeilles)
Tombant sous la feuille (mousse) en gouttes de sang...
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant !

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d'amour
Évitez les belles !
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai pas sans souffrir un jour...
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des chagrins (peines) d'amour !

J'aimerai toujours le temps des cerises
C'est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte !
Et Dame Fortune, en m'étant offerte
Ne pourra jamais calmer(fermer) ma douleur...
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur !

 

Voilà, le pourquoi le titre de mon blog

Rédigé par letempsdescerises59.over-blog.com

Repost 0
Commenter cet article

Stacy Adams boots 08/10/2014 14:49

Well, I am very much impressed by the song. The author has been very careful in expressing the love a mother has to her children in a very delicate way. Some small rephrasing can make this a brilliant one.

Clin d'oeil 14/06/2011 23:16



 


C'est sur cette chanson que l'on danse encore à Joinville le Pont (près de Paris).


J'aime beaucoup cette ambiance de guinguettes. Le petit vin....... 


Je ne suis pas très vieille, mais il y a un peu comme de la nostalgie. 


Magnifique chanson que l'on chante aussi beaucoup dans les maisons de retraite.


J'en sais quelque chose, puisque ma belle-mère la chante souvent, alors que


malheureusement elle ne nous reconnaît plus du tout. Mais elle est très souriante.  


 



Le ch'timi 14/06/2011 23:41



Bonsoir...la fantôme de mon blog..j'ai quand même vu que tu étais passée sur certains blogs..


Là , je viens de finir mon prochain billet..mais je le mettrais en ligne demain ou après-demain..


Ah ! Joinville-le pont...marrant que tu fasses ce com' sur "le temps des cerises"..alors qu'il y a un billet sur cet époque ( t'es passée à côté..Nnananère ! )..t'as pas tout
fouillé  ; MDR !


Tu es installée dans le midi que j'ai bien connu et pas en tant que vacancier..hep ! hep !


dis-donc( je tutoie ) je ne suis pas très vieux non plus...MDR..


amitiés


Patrick



Bibou 19/09/2010 16:44



Bonjour,


Ne t'inquiète pas. S'il est vrai que le trop tue, le manque encore plus. Et puis toujours intéressant de mieux connaitre les gens.


Enfin c'est ce que je pense.


Bonne soirée à toi.



Bibou 17/09/2010 15:52



Je vais me répéter, une chanson intemporelle, une merveilleuse chanson, que nos mamans,  nos grands-mamans... ont chanté. Et toujours avec la même émotion. Si triste mais si belle.


Qui ne l'a pas fredonnée ?


Tu es un romantique.



Le ch'timi 18/09/2010 16:30



Bonjour Bibou,


Je réponds en une fois, la fainéantise, certainamnt,....j'ai llu tous tes commentaires...On peut dire que tu fais une introspection des articles de mon blog...mais attention, le trop tue le
trop..L'homéopathie , c'est beaucoup mieux..


je te souhaite un très bon week-end...



danielle 24/08/2010 14:26



cette chanson est une merveille ,ma mère là chantait et moi aussi ,et sincèrement ,tu as eu raison de choisir cela pour ton blog ,


belle était une chienne que nous avions eu à la spa ,et Ulysse était un chien super cool aussi ,c'était 2 boxers ,très sympa ,et c'est comme cela ,que j'ai mis le nom de mon blog belleulysse , je
te laisse ,à plus amitié dan soleil aujourd'hui



Le ch'timi 25/08/2010 16:51



re-


On a trop vite cette belle chanson qui se voulait révulitionnaire..l'espor d'un avenir meilleur...


merci