Michel Jonasz...Le Magyar qui relève le niveau....

Publié le 1 Mars 2011

Michel Jonasz, auteur-compositeur-interprète et aussi comédien et acteur. Voilà, de quoi combler une carrière qui est loin d’être finie.




 Né à Drancy, le 21 janvier 1947, de parents immigrés juifs hongrois, il abandonne la scolarité dès l’âge de 15 ans et n’a qu’une seule idée en tête : Le domaine artistique.

 

 La peinture, le théâtre et la musique l’intéressent, mais c’est finalement une place de pianiste qui lui permet d’entamer sa carrière (dans le groupe de Vigon, chanteur trop méconnu ).

 

 

 En 1966, il fonde le groupe « King set » avec son pote Alain Goldstein à la guitare. Deux succès radiophoniques le font connaître, sa voix et son sens du rythme : Apesanteur (1967 ) et Jezebel (1968).



Sa carrière solo débute lentement, fin 1968, par une 45 tours qu’il ne signe pas de son vrai nom, mais de celui de Michel Kingset ( à vos recherche de ce disque dans le brocantes de vos différentes régions ), le suivant sous son propre nom en 1970.

 

 

 Ce n’est qu’en 1974 qu’il trouve un large public avec deux très bonnes chansons : Dites-moi et Super Nana.

 

 Sa carrière ne s’arrêtera jamais et il y ajoutera même comme autres cordes à son arc, des apparitions en tant qu’acteur et de comédien.

 

 

Jonasz devient même une référence dans les grands seconds rôles et son dernier one-man show (septembre 2009 ) : Abraham.

 

 Qui après un succès mérité trouva sa prolongation en janvier 2010. Gageons qu’il en fera profiter nos belles provinces….

 

Critique du JDD:

Le début laisse pressentir la fin: des bruits de bottes et des aboiements de chiens, dernier univers sonore d’Abraham. Mais Michel Jonasz aime trop la musique et connaît trop ses racines pour ne pas mêler à l’évocation de son grand-père, cet Abraham parti de Pologne pour aller vivre en Hongrie, des histoires juives (entendues ou inventées par lui) à l’humour tendre. Epicier et cantor à la synagogue, Abraham avait un ami, une femme, des enfants. Ce sont eux que Jonasz fait revivre et chante dans un mélange de gravité et d’ironie, de chagrin et de dérision subtilement dosé. Pas question de mettre en balance l’humour et la tragédie, simplement parce que ces vies-là ont été, et pour qu’elles restent dans les mémoires. Jonasz fait du théâtre avec des fantômes non disparus tout en tenant d’une main ferme la bride à l’émotion, qui pèse de tout son poids.

 

 Et ne pas oublier dans sa filmographie : « Qu’est-ce qui fait courir David ? » ; « Tir à vue » ; « La doublure »…etc.



Michel Jonasz

 Changez tout

« Je veux aller où l'air est plus doux,
Où la colombe vole en-dessous,
Où le printemps entre un jour comme un fou,
Vous saisit au revers,
Au détour d'un chemin vert
Et vous dit : "Ca va pas comme ça.
Changez tout, changez tout.
Vot'monde ne tient pas debout.
Changez tout, changez tout, changez tout."

Je veux aller dans l'après-midi
D'un jour où rien n'est interdit,
Où le bonheur, sans faire de comédie,
Vous salue sans manières
Et vous parle à cœur ouvert
Et vous dit "Qu'est-c'que t'as bien fait
D'changer tout, changer tout,
Pour une vie qui vaille le coup.
Changez tout, changez tout, changez tout.

Changez tout, changez tout.
Qu'est-ce que vous feriez sans nous ?
Après tout, changez tout, changez tout.

Changez tout, changez tout,
Pour une vie qui vaille le coup »

Dernières nouvelles : Michel Jonasz, sort un nouvel album intitulé Les hommes sont toujours des enfants”. ( annonce du 27 février )

**

Allez ! C’est parti pour un bon petit récital (gratuit ) des chansons que j’ai choisies avec attention et plaisir.

 

 Et puis, au moins un Magyar qui relève le niveau…Vous me comprenez !

 

 

 

                 

 

 

 

 

 

** Mille excuses, si je ne réponds de suite à vos éventuels commentaires…Mais, je fais un gros pas en avant en continuant mon blog ( tout en remerciant ceux et celles qui m’y ont encouragé… )…Alors « Piano va sano »…

  

                                                           L'océan des possibles....

  

 
 
 Les vacances au bord de la mer...
 

 

 

 

                                             Je voulais te dire que je t'attends...

 

 

Super Nana......

 

 

La boîte de jazz

 

 

Un sacré duo ! qui met le blues à l'honneur....
Et pour terminer "Bolera"

 


 


 

 

 

Rédigé par Le ch'timi

Repost 0
Commenter cet article

Mary Blue 21/01/2013 19:58


Bonsoir Patrick, 


 je passe pour relire ton article


et écouter  encore et encore ce chanteur, que j'aime toujours autant


 65 balais aujourd'hui,   


et tes choix de chansons dont je ne me lasse pas ... 


  ...des bises sudistes pour  le nordiste MB 

Le ch'timi 21/01/2013 21:16



65 ! Par les temps qui courent ça se prend ! que ce soit dans le nord comme dans le sud !


P.


 


Toute forme de vie a son intelligence, pour sa survie, son instinct prédomine.
L'oiseau a compris que sa tâche se situe avant la disparition des miettes, chez l'homme, son instinct ne lui sert qu'à devenir encore plus bestial, en amour comme en affaire, il dépasse et de
loin, le règne animal dans ce registre. Il cherche sa perte indéfiniment.

Bien des paramètres entrent en ligne de compte... même bancaires, s'entrecroisent la volonté, la réactivité, l'intérêt, l'affect, l'intellect, la moralité, la vitalité, le dynamisme, l'intuition
et la sociabilité
... jusqu'à l'émotivité...(chacun voit ses priorités).

Complexe humain, mais fragile !

Tout ceci prédomine dans le caractère de chacun avec des variantes et des subtilités ! pour une résonance parfois bien "petite", dommage !

Les médias, les partis politiques font choux gras de scandales, venant à point pour enfumer les vrais débats, des sommes colossales sont en jeux avec des dispositifs, des délibérations. Il faut
bien endormir le peuple et le laisser tirer un peu la langue, quitte à se rétracter plus tard, lorsque justement, c'est trop tard.
Certaines stratégies sont étudiées à la loupe par des savants aux dents longues, la réussite est à ce prix, de quel bord que ce soit d'ailleurs si toutefois, il reste encore quelques
frontières...

Le bouchon sent la poussée bulleuse. Le goulot rétréci annonce presque le sabrage, faut dire que c'est une grande période que celle-ci, après la fête, on verra...


Pasifleur



briguy 17/01/2013 19:36


Petit moment de détente sur ton blog avant de filer ,tes billets me manquent , tu me manques ....


Des bisous

DANIELLE 14/09/2012 23:39


bonsoir Patrick


cela faisait un moment que  je n étais pas passer' alors avant d écrire j ai écouter encore ces chansons et cela à été  encore formidable de l entendre j admire toujours ce
chanteur exceptionnel et acteur aussi son  répertoire aussi j ai écouter son nouveau cd extra il est discret  un artste complet et sans doute sensible et aussi chaleureux  je pense
c est l impression qu il me donne et ce  que j aime en chanson malgré qu elles sont toutes bien de mon point  de vue bien sur alors

briguy 01/08/2012 01:27


Une petite écoute avant d 'aller faire un petit dodo


Bisous Patrick



nettoue 12/07/2012 17:50


Les "Vacances", tu fermes les yeux et tu écoutes, et puis tu les rouvres et regardes et écoutes encores, tu as le coeur un peu gros ensuite, mais tu te dis, "mais que c'est beau" !


Bonne journée Patrick


Nettoue