N'est pas michel Audiard qui veut....

Publié le 16 Septembre 2010


 

 


 

 

 

 

M. Jourdain, personnage célèbre du théâtre de Molière, faisait de la prose sans le savoir. Il en est de même avec notre Président, mais ce, dans le domaine bien particulier de dialoguiste de films.

 

 

Le défunt Michel Audiard était le roi de la gymnastique argotique des années 50 à mi 80 ). Tout le monde se souvient des savoureuses tirades qu'il mettait dans la bouche de ses amis/acteurs (Gabin, Blier, Lefebvre, Ventura et bien d'autres...).Ses films cultes comme :

 

- "Il faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages"

-"Les tontons flingueurs"

-"Les vieux de la vieille"

-"Un en hiver singe ", soit près de 150 films... ( voir mon ami "Geka" )

 

J'en reviens à notre cher Nicolas. On se souvient de ses prédécesseurs de la Vème République qui ont laissé une phrase, un mot ou encore une exclamation.

 

 Le Général De Gaulle était spécialisé dans les vivats - « Vive l'Algérie Française ! » Vive le Québec libre !" - et n'hésitait pas à faire de l'humour lors de ses conférences de presse mensuelles ( le papa de votre serviteur imposait le silence, à l'écoute du Grand Charles ).

 

 

 

 

 

 Il me faut reconnaître son talent d'écrivain, ses livres sont là pour en témoigner ( malgré le scepticisme que j'éprouve sur leur contenu...). Il faut se souvenir de son discours lors de la libération de Paris le 25 août 1944 : « Paris ! Paris outragée ! Paris brisée ! Paris martyrisée ! Mais Paris libérée par elle-même ! ....etc »

 

 Georges Pompidou, j'avoue n'avoir en mémoire aucun souvenir d'un quelconque soubresaut rhétorique. Alors, je lui laisse le musée Beaubourg !

 

Valérie Giscard d'Estaing, aimant les diamants et l'accordéon, nous laissa cette réplique faite à François Mitterrand, lors de la campagne présidentielle de 1981 « Vous n'avez pas le monopole du cœur ! »

 

 

 

 François Mitterrand, homme de culture nous donna en héritage "Donnons du temps au temps ! " ou encore " on est toujours du pays de son enfance ". Lors des obsèques de Bérégovoy « ... ne justifieront pas que l'on n'ait pu livrer aux chiens l'honneur d'un homme et sa mort... etc. »

 

 Personnellement, j'ai assisté à son dernier meeting, en 1988, lors de sa dernière campagne présidentielle à Lille au Hall de la foire commerciale (qui n'existe plus ). Deux heures sans papiers, sans prompteurs, un coude appuyé sur son pupitre et à son écoute près de 15.000 personnes, serrées et dont la masse dégoulinait vers le parking Javary. Quel souvenir !

 

 

Jacques Chirac... Jacques Chirac ! = "abracadantesque" et le fameux « Ce n'est pas qu'elles se dégonflent, ça fait Pschiiiiiiiiit...... », répondant aux questions de journalistes ayant comme sujet les malversations financières quand il était Maire de la ville de Paris. Maintenant tout est arrangé, hein !? Mon Jacquot, grâce à mon Nico avec l’assentiment de Bertrand…

 

 

 Et puis arrive, Monsieur RUPTURE, ex-ministre de l'intérieur, depuis 2002, qui s'était échauffé en 2005 lors d'une visite à Argenteuil " Vous voulez qu'on vous en débarasse, Madame, de cette RACAILLE !" . Et enfin sa phrase où " le terme "nettoyer au Kârcher" va s'imposer comme appel A.O.C Sarkoland.

 

 

 

 

Puis arrive cette fameuse anée 2007, avec lors de sa campagne le 1er Mai, une visite en Bretagne (déjà ) "Qu'est ce qu'on va foutre dans un centre opérationnel regarder un radar ? . Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de 10 connards entrain de regarder une carte. » Beau petit court-métrage !

 

 Le voilà élu, l'homme du pouvoir d'achat (!?), se rend une nouvelle fois au devant des marins-pêcheurs de Guilvinec, à croire que cette région lui donne des poussée d'adrénaline, avant de prendre son avion pour les Etats-Unis.

 

 Les ouvriers de la mer n'étaient pas contents, mais pas contents du tout ! ... du sort que leur réservait la hausse du pétrole.

 

 Voilà la scène que n'aurait pas renier écrire Michel Audiard. Le tout y est. , Sarkosy auteur interprète (au moins un point commun avec Carla Bruni ) se lance, tel Napoléon répondant à la révolte de ses grognards (1815 ) après la bataille de Waterloo.

 

 

A un manifestant gueulant "hé 140%, 140% de plus enculé !" -heureusement qu'il ne savait pas encore que l'auto augmentation de l'argent de poche se montait à plus de 170%...

 

Sarkosy de rétorquer, tel un gamin dans une cour de récréation, " Qui est ce qui a dit ? C'est toi qui a dit ça ? Ben, descends un peu d'ici !"

L'autre de répondre : "Bah, si j'descends, j'te mets un coup de boule alors vaut mieux pas ! "

 

Sarko : "Si te... si tu crois quand...que c'est en insultant que tu vas...que tu règles les problèmes des pêcheurs, permets moi de te dire..per...moi...tu...qu'tu...vas...tsé...ben, viens, viens, viens qu'on discute !"

 

Là, j'ai enfin compris ce qu'était la rupture méthode Sarkosy. Ceux qui ont savouré ce dialogue, que dis-je cette dispute de cour de récréation, ont dû être ses gardes du corps !…Je les imagine grimaçant en s’empêchant de pouffer de rire ...

 

Un soupçon de Michel Audiard !… Pour le « Casse-toi pov’con », j’y reviendrai…mais le père Georges, ne pouvais pas passer ça…

 

  

 

 

 

On va un peu se vider l’esprit par des chansons que j’apprécie…A vos écouteurs

 

Et une dernière pour la route......................Hein Richard !
Notre hexagone qui ne tourne plus très géométriquement...

Rédigé par Le ch'timi

Repost 0
Commenter cet article

nettoue 14/07/2012 17:46


Charles, je crois bien avoir tout ses CD, j'avais déjà ses 45 tours... mon enfance, ma petite jeune, et même à présent ! Charles c'est comme un membre de ma famille, je l'aime !


Bises Patrick

Paul 03/12/2010 19:17



Je ne voudrai surtout pas jouer les troubles fêtes, mais on sait ce que l'on a, donc on sait ce que l'on quitte mais on ne sait pas ce que l'on va trouver.... J'accorde à tous les détracteurs de
notre actuel Président qu'il est très mal conseillé en terme de communication mais ceci dit, les réformes (dont celles des retraites), la gauche doit être bien contente qu'elle ait été faite....
ce sera cela de moins à faire pour eux, car nier son utilité, c'est nier l'avenir des millions de futurs retraités.... et je sais de quoi je parle puisque je suis à la retraite depuis 2 ans et
j'ai étudié le problème de très près..... Pour comprendre.


Voilà, c'est dit, mais sans aucune espèce de rancoeur ni d'agressivité. C'est juste un constat, et je comprend très bien que cela n'enchante personne de travailler plus longtemps.....pourtant si
on regarde bien en Europe, nous étions quand même ceux qui partaient le plus tôt en travaillant le moins d'heures par semaine.... (le problème est quand même facile à cerner, non?)....


Très bonne soirée 


Paul



Le ch'timi 03/12/2010 21:30



Je viens d te lire attentivement..et je repcte taréaction..moi , ma retraite on me l'a lu sur un lit d'hosto..ne pouvant ragir, j'en ai chialé...


mise à la retraite pour invalidité physique irréversible ! MDR....


une très bonne soirée


amitiés


 


patrick



Paul 03/12/2010 19:11



Des grands classiques qui, nonobstant les paroles parfois réprouvées (à tort) par la censure de l'époque rappellent de bien belles années!


Bien cordialement


Paul



Le ch'timi 03/12/2010 21:27



Bonsoir Paul..ah ! nostalgie quand tu nous tiens !!!


amitiés et une très bonne soirée


Patrick



eva48 14/10/2010 22:18



l' ennui....


c ' est qu' on est en plein dedans


même pas drôle!



Le ch'timi 14/10/2010 23:50



re-


Il nous faut demander des comptes et se souvenir des stupidités  ( moi, j'ia pris la forme de l'humour.. ) pour les ressortir au bon moment..


bonne soirée...plutot bonne nuit



cadixmalabradorchocolat.over-blog.com 12/10/2010 00:15



Je crois que le Président qui m'a le plus marqué par sa facilité de parler en public, et par ses discours était sans nul doute F Miterrand.


Moi, qui ne suis plus toute jeune, je me souviens d'un discours prononcé par Malraux lorsqu'on a ramené les cendres de Jean MOULIN au PANTHEON, ce discours m'a donné la chair de poule. Le texte
était terrible, mais l'intonation de Malraux, non je ne l'oublierai jamais ! C'était désepérement beau.


 


Amitiés. Bonne nuit. FRANCOISE



Le ch'timi 12/10/2010 15:39



Françoise,


je te remercie de ton judicieux commentaire


 


bonne journée