Pia Colombo : Trop vite oubliée...

Publié le 20 Juillet 2011

 

 

En 1963, décédait la grande Edith Piaf, tout le monde voyait en Pia Colombo sa digne successeur. Mais, ses idées et chansons politisées l’ont mis au ban des artistes sur une liste noire de la censure des médias.

 

 

 Cette fille du Nord, née Eliane-Marie Amélie, d’un père italien ( ouvrier milanais ) et d’une mère du pays des blés vit le jour le 6 juillet 1934 à Homblières ( Aisne), près de Saint-Quentin. Dès sa naissance c’est sa grand-mère qui pourvoira à son éducation.

 

 

 

La vie dans les champs, elle la connaîtra et l’appréciera ! A tel point que l’école buissonnière fait partie de son quotidien. Chacun souligne que cela relève du miracle, si plus tard, elle sait lire et écrire !

 

 

 

A l’âge de 12 ans, elle rejoint ses parents à Paris, mais cette rupture avec sa grand-mère restera à jamais à graver, tant l’affection que lui portait celle-ci est forte.

  

  

 

 

Lucien Roux, journaliste écrira d’elle : « Il faut là du courage, mais de la part de Pia, cela ne m’étonne pas. Cette fille mince, nerveuse,, à la fois agressive et tendre, a l’habitude des rétablissements. Elle a frôlé la gloire, connue des échecs ; Elle ! Elle parle de chances. »

 

C’est en se rendant au théâtre du Châtelet, Eliane voit « Des gens qui dansent sur le bout des pieds » : Elle se dit « Moi aussi ! ».

  

 

Nous sommes en 1946, et c’est le début de la vocation artistique de la future Pia Colombo. 12 ans ! ( Elle me fais penser à une sorte de « Manon des sources » )… Et sa voie est-là

 

! Après les ballerines…Bon an , mal an, la pré-adolescente têtue a toujours le même objectif…se faire connaître dans le milieu artistique !

  

  

 

 

 

Elle poursuit ainsi ses études au cours Simon, puis se retourne rapidement vers la chanson tout en continuant à jouer. Elle se présente au collège Inn. On la renvoie « Vos chansons sont mauvaises, tout est mauvais !… ».

  

  

 

 

Persévérante, le jour même, elle se présente à « l’Ecluse ». On l’engage pour un an ! C’est le pain assuré pour elle et…sa grand-mère. Le pain : Oui ! , Mais, pas toujours le loyer.

  

  

 

Elle prend désormais comme nom de scène : Pia Colombo et sera l’interprète de René-louis lafforgue et aussi des œuvres de Maurice Fanon ( dont « le foulard » qui deviendra son mari durant quatre années ( 1956-1960).

 

 

Jean-Roger Caussimon, François Rauber, Marie-José Neuville, Caroline Cler…deviendront ses compagnons artistiques.

  

 

 

Pia Colombo est une voix populaire de la rive gauche ( cela veut tout dire ), ce qui lui portera préjudice, son répertoire (Fanon, Moustaki, Ferré, Bertold Brecht…) étant jugé trop cérébral, l’ont porté vers un public dont la sensibilité politique est nettement portée à Gauche.

 

 

Sa voix est qualifiée de basse et déchirante. Une chanteuse qui était « engagée » dans la révolte et la colère face aux injustices de l’époque. Bref ! Excusez-moi du terme « Elle en avait ! »…

  

  

 

Elle décède le 16 avril 1986 et repose au cimetière du « Père Lachaise »…52 ans, bien trop tôt pour partir.

 

Quand au bout d'huit jours le r'pos terminé
On va reprendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile
Mais c'est bien fini, on en a assez
Personne ne veut plus marcher
Et le cœur bien gros, comm' dans un sanglot
On dit adieu aux civ'lots
Même sans tambours, même sans trompettes
On s'en va là-haut en baissant la tête
( Chanson de Craonne interprétée par Pia Colombo, faisant référence aux mutinés de 1917…. Dont, certains ont été réhabilités. Mieux vaut tard que jamais ...)

 

 

*Dès la première chanson, la mémoire va vous revenir… Comme un « Mais oui ! Mais ,c’est bien sûr !… » Pour les plus jeunes, Découvrez…A consommer sans modération…

  

 

                                      « Jean Marie de Pantin »

 

  

 

 

                                                       « Un soir de mai »

 

 

                                                   « La vie s’en va »

 

 

 

 

 

                                                      « La chabraque »

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                    « Le tzigane »

 

 

 

 

                                                    « La grande Foraine »

 

 

 

 

 

 

                                                « La colombe » (d'actualité )

 

 

 

 

 

                                                    « Les loups »

 

 

 

 

                                               "Les communistes"

 


 

 

 

 

                                       "Le tango des matelots"

 

 

 

*Je tiens à vous remercier, de tous vos commentaires des plus sympathiques pour fêter le premier anniversaire de mon blog ( le 18 juillet – date moins importante que celle correspondant au 93ème anniversaire de Nelson Mandela…)

Patrick

Rédigé par Le ch'timi

Repost 0
Commenter cet article

Briguy 17/11/2014 18:08

Comment ai je fais pour passer à coté de billet ......Merci patrick , pour ce rappel , une grande dame de la chanson .Je vais poursuivre ma promenade sur ton blog .bisous

le chtimi 17/12/2014 12:11

mdr ! brigitte ! attention ! je ramasse les copies..bises du nord.

trublion 17/11/2014 17:41

une femme qui avait beaucoup de volonté, mais dérangeait.

je pense qu' il en va de même aujourd' hui, il y a de plus en plus de censeurs !
Merci pour cette biographie, et ces chansons
Bonne soirée Patrick
Amitié

le chtimi 17/12/2014 12:09

bonjour pierre ,
et oui ! de plus en plus de censeurs...même les artistes actuelles s'autocensure.....amitiés et de très bonnes fêtes..
patrick

Danièle Sala 17/11/2014 14:33

Merci Patrick de nous rappeler cette grande dame de la chanson . Bises d'Auvergne . Danièle .

le chtimi 17/12/2014 12:07

daniéle..souvenir ! souvenir....l'auvergne doit-être bien froide...grosses bises d'avant fêtes !
patrick

sliding gate opener 17/11/2014 08:04

I am proud of your site, & interested. Our gate openers are available in sliding gate opener or optional solar power. The solar power is advantageous when there is an expensive cost in power connection.
Thanks.

microsofthelpnow.com 24/03/2014 13:39

These books portrays the important aspects of these people's lives. That is why it is aptly names as slices of lives. I read these notes and find them really inspiring as these help to make a very good decision based on moral values.