Vive les clowns ! Et nous les pauvres pommes.....

Publié le 14 Novembre 2010

74 % d’entre nous, sommes pris pour de vulgaires « billes »…j’ai failli écrire « Clowns »…Mais trop de respect pour ceux qui ont fait rêver mon enfance.



 L’Auguste mettant en valeur le Pierrot Blanc, mais à la fin de la prestation, la réconciliation sous les applaudissements du public…..

 

 

8 Millions de personnes vivants sous le seuil de la pauvreté( 908 euros selon, le Centre d’Observation Nationale de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale = O.C.P.E.S ).

 

 

 Près de 3 millions de personnes au chômage ! Représentant près de 14% de la population ! 200.000 SDF, toujours battant le pavé pas pour manifester, mais pour combattre les prémices des premiers froids.

 

Souvenez-vous, des déclarations de notre guignol national ( excusez-moi,les Lyonnais )

« dans les deux ans suivant mon élection, il n’y aura plus un SDF dehors ».

 

 

C’est ce que vulgairement on appelle « Un foutage de Gueule ». Espèrons que pour une fois « Gnafron » lui donnera une correction en 2012.

 

Je sais, j’inverse les rôles. Mais au point où l’on en est !

 

 

Notre hexagone devient riche…oui ! En pauvres !!!

 

 

 Dernière nouvelle l’usine à gaz de l’Elysée vient de nommer son nouveau Premier ministre qui est…. L’ancien…A pleurer de rire !

 

 Après 5 mois d’une annonce insoutenable pour les militants de l’UMP…Et oui ! On a frôlé le suicide chez certains…J’arrive plus à taper sur le clavier…des larmes coulent dessus.

 

 

Et une photo pris par un des abonnés du blog (Jacques ) pour détendre l’atmosphère…C’est le grand Charles qui doit faire l’hélicoptère dans son caveau à Colombey-les-deux-églises.






Donc en écrivant le mot « Clown »…je ne peux m’empêcher de vous mettre ne ligne deux artistes disparus…

Le premier Giani Esposito ( 1930-1974 )…Un grand trop vite disparu…Et la petite grande Piaf ( ou l’inverse )…( 1915-1963)



Humilité

Par une goutte de rosée
Autant que par un grain de sable
Par nos amours désenchantées
Ou par l'amour de nos semblables
Nous avons tant et tant rêvé
Les plus fous comme les plus sages
Nous n'avons fait que ramasser
Quelques cailloux sur le rivage

Giani Esposito


 

 



Un clown est mon ami
Un clown bien ridicule
Et dont le nom s'écrit
En gifles majuscules
Pas beau pour un empire
Plus triste qu'un chapeau
Il boit d'énormes rires
Et mange des bravos

Pour ton nez qui s'allume
Bravo ! Bravo !
Tes cheveux que l'on plume
Bravo ! Bravo !
Tu croques des assiettes
Assis sur un jet d'eau
Tu ronges des paillettes
Tordu dans un tonneau
Pour ton nez qui s'allume
Bravo ! Bravo !
Tes cheveux que l'on plume
Bravo ! Bravo

 

Le reste en chanson…….

 

 

 
 et une dernière pour la route...Et encore merci pour celles et ceux qui ont demandé des nouvelles de ma santé
 
 Félix Leclerc vous explique les 100.000 façons de tuer un homme...avec la meilleure , celle de ne pas donner de travail à un honnête homme...

 
 
 
 

Rédigé par Le ch'timi

Repost 0
Commenter cet article

Danielle 04/12/2011 23:34


bonsoir


il me semble que je sois venu sur cet article oui et j'avais aimer ce chanteur   et biensur cette grande dame PIAF  ce que j'ai toujours aimer les clowns ils m'apportaient quelque
chose .derrière leur masque sans doute avaient ils des soucis ,donc je pense qu'il faut toujours les respecter même mantenant ,mais je pense )que rein à changer jusqu'à present ,c'est vrai je ne
suis pas trop politique car je n'arrive pas à m"exprimer un handicap  et m'énerve en plus ,et cela me gonfle de voir ce qui ce passe sur notre planête sur la FRANCE ? que de mensonge ,des
crapules un peu partout ,des malheureux sans rein ,et personnes ne réagi que par des écrits ,que des mots en l'air ,ou est  d'être solidaire ,trop égosite dans ce monde pourri ,chacun fait
mais c'est du n'apporte quoi et ce gouvernement d'enfer et qui peut être vont repasser en 2012 par celles ou ceux qui ce plaignent sans arrêt ,tu sais PATRICK je me suis battue dans ma vie ,oui
et avec les autres en manif et nous avions des résultats et maintenant plus rein ou presques tous ces chanteurs qui sont aussi lutter écrits leur textes et par leur parole ,tu as bien travailler
sur ce blog tu as su apporter quelque chose de beau et vrai ,et tu as été récompenser oui ;je ne sais quand tu vas l'arrêter mais j"y viendrais comme celà .là plus d'idées je suis mal fichue
,mais je n'écoute même plus ces politiques qui attaquent ceux qui ne sont plus là pour ce défendre ,et cela m'écoeur  chercher toujours pour ce salirent les uns des autres ,et nous voilà à
la fin d'Année et malheureusement ,va recommencer de plus belle ,je suis démoraliser de voir tout cela ,par contre belle chanson  ESNA ESPOSITO ET BEAU TEXTE je pense que je repasserai
bisous dan


 

danielle 19/08/2011 00:40



coucou


,si tu pouvais me remettre en écriture lisible ,je pense que ce récit doit être bien ,passe une excellent soirée bises dan merci ;



Le ch'timi 19/08/2011 16:29



Bonjour Danielle,


 


Victor HUGO (1802-1885) (Recueil : L'année terrible)








Lettre à une femme
(par ballon monté, 10 janvier)

Paris terrible et gai combat. Bonjour, madame.
On est un peuple, on est un monde, on est une âme.
Chacun se donne à tous et nul ne songe à soi.
Nous sommes sans soleil, sans appui, sans effroi.
Tout ira bien pourvu que jamais on ne dorme.
Schmitz fait des bulletins plats sur la guerre énorme ;
C'est Eschyle traduit par le père Brumoy.
J'ai payé quinze francs quatre oeufs frais, non pour moi,
Mais pour mon petit George et ma petite Jeanne.
Nous mangeons du cheval, du rat, de l'ours, de l'âne.
Paris est si bien pris, cerné, muré, noué,
Gardé, que notre ventre est l'arche de Noé ;
Dans nos flancs toute bête, honnête ou mal famée,
Pénètre, et chien et chat, le mammon, le pygmée,
Tout entre, et la souris rencontre l'éléphant.
Plus d'arbres ; on les coupe, on les scie on les fend ;
Paris sur ses chenets met les Champs-Elysées.
On a l'onglée aux doigts et le givre aux croisées.
Plus de feu pour sécher le linge des lavoirs,
Et l'on ne change plus de chemise. Les soirs
Un grand murmure sombre abonde au coin des rues,
C'est la foule ; tantôt ce sont des voix bourrues,
Tantôt des chants, parfois de belliqueux appels.
La Seine lentement traîne des archipels
De glaçons hésitants, lourds, où la canonnière
Court, laissant derrière elle une écumante ornière.
On vit de rien, on vit de tout, on est content.
Sur nos tables sans nappe, où la faim nous attend,
Une pomme de terre arrachée à sa crypte
Est reine, et les oignons sont dieux comme en Égypte.
Nous manquons de charbon, mais notre pain est noir.
Plus de gaz ; Paris dort sous un large éteignoir ;
A six heures du soir, ténèbres. Des tempêtes
De bombes font un bruit monstrueux sur nos têtes.
D'un bel éclat d'obus j'ai fait mon encrier.
Paris assassiné ne daigne pas crier.
Les bourgeois sont de garde autour de la muraille ;
Ces pères, ces maris, ces frères qu'on mitraille,
Coiffés de leurs képis, roulés dans leurs cabans,
Guettent, ayant pour lit la planche de leurs bancs.
Soit. Moltke nous canonne et Bismarck nous affame.
Paris est un héros, Paris est une femme ;
Il sait être vaillant et charmant ; ses yeux vont,
Souriants et pensifs, dans le grand ciel profond,
Du pigeon qui revient au ballon qui s'envole.
C'est beau : le formidable est sorti du frivole.
Moi, je suis là, joyeux de ne voir rien plier.
Je dis à tous d'aimer, de lutter, d'oublier,
De n'avoir d'ennemi que l'ennemi ; je crie :
Je ne sais plus mon nom, je m'appelle Patrie !
Quant aux femmes, soyez très fière, en ce moment
Où tout penche, elles sont sublimes simplement.
Ce qui fit la beauté des Romaines antiques,
C'étaient leurs humbles toits, leurs vertus domestiques,
Leurs doigts que l'âpre laine avait faits noirs et durs,
Leurs courts sommeils, leur calme, Annibal près des murs,
Et leurs maris debout sur la porte Colline.
Ces temps sont revenus. La géante féline,
La Prusse tient Paris, et, tigresse, elle mord
Ce grand coeur palpitant du monde à moitié mort.
Eh bien, dans ce Paris, sous l'étreinte inhumaine,
L'homme n'est que Français, et la femme est Romaine.
Elles acceptent tout, les femmes de Paris,
Leur âtre éteint, leurs pieds par le verglas meurtris,
Au seuil noir des bouchers les attentes nocturnes,
La neige et l'ouragan vidant leurs froides urnes,
La famine, l'horreur, le combat, sans rien voir
Que la grande patrie et que le grand devoir ;
Et Juvénal au fond de l'ombre est content d'elles.
Le bombardement fait gronder nos citadelles.
Dès l'aube, le tambour parle au clairon lointain ;
La diane réveille, au vent frais du matin,
La grande ville pâle et dans l'ombre apparue ;
Une vague fanfare erre de rue en rue.
On fraternise, on rêve un succès ; nous offrons
Nos coeurs à l'espérance, à la foudre nos fronts.
La ville par la gloire et le malheur élue
Voit arriver les jours terribles et salue.
Eh bien, on aura froid ! eh bien, on aura faim !
Qu'est cela ? C'est la nuit. Et que sera la fin ?
L'aurore. Nous souffrons, mais avec certitude.
La Prusse est le cachot et Paris est Latude.
Courage ! on refera l'effort des jours anciens.
Paris avant un mois chassera les Prussiens.
Ensuite nous comptons, mes deux fils et moi, vivre
Aux champs, auprès de vous, qui voulez bien nous suivre,
Madame, et nous irons en mars vous en prier
Si nous ne sommes pas tués en février.





 

Quel est, selon vous, le comble de
la misère? C’est un mec qui, quelle que soit sa condition sociale Coluche Michel Colucci, dit Quel est, selon vous, le comble de la misère? C'est un mec qui,
quelle que soit sa condition sociale, se croit plus malin qu'il n'est.Citations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit Coluche


Si les gens ne s’intéressent
plus aux choses qu’intéressent pas les gens sous prétexte que ça les in Coluche Michel Colucci, dit Si les gens ne s'intéressent plus aux choses qu'intéressent
pas les gens sous prétexte que ça les intéresse pas, où on va?MisèreCitations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit Coluche


Un bon gouvernement doit
laisser au peuple assez de richesses pour qu’il puisse supporter sa misère. Coluche Michel Colucci, dit Un bon gouvernement doit laisser au peuple assez de
richesses pour qu'il puisse supporter sa misère. Et tout ira pour le mieux.Citations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit Coluche


Tout le monde a des
idées: la preuve, c’est qu’il y en a de mauvaises. Coluche Michel Colucci, dit Tout le monde a des idées: la preuve, c'est qu'il y en a de mauvaises.Pensées et
anecdotesCitations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit Coluche


En URSS, tout le monde va pouvoire
sortir du pays maintenant… à condition d’avoir plus de soixante Coluche Michel Colucci, dit En URSS, tout le monde va pouvoire sortir du pays maintenant... à
condition d'avoir plus de soixante-quinze ans et une autorisation de ses parents.Citations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit Coluche





Source : La misère du monde n’est pas de dimension humaine. Coluche Michel
Colucci, dit | Dico - Citations - Dico citations


 


 

Quel
est, selon vous, le comble de la misère? C’est un mec qui, quelle que soit sa condition sociale Coluche Michel Colucci, dit Quel est, selon vous, le
comble de la misère? C'est un mec qui, quelle que soit sa condition sociale, se croit plus malin qu'il n'est.Citations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit Coluche


Si les gens ne s’intéressent plus aux choses qu’intéressent pas les gens sous prétexte que ça les in Coluche Michel Colucci, dit Si les
gens ne s'intéressent plus aux choses qu'intéressent pas les gens sous prétexte que ça les intéresse pas, où on va?MisèreCitations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit
Coluche


Un bon gouvernement doit laisser au peuple assez de richesses pour qu’il puisse supporter sa misère. Coluche Michel Colucci, dit Un bon
gouvernement doit laisser au peuple assez de richesses pour qu'il puisse supporter sa misère. Et tout ira pour le mieux.Citations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit
Coluche


Tout le monde a des idées: la preuve, c’est qu’il y en a de mauvaises. Coluche Michel Colucci, dit Tout le monde a des idées: la preuve,
c'est qu'il y en a de mauvaises.Pensées et anecdotesCitations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit Coluche


En
URSS, tout le monde va pouvoire sortir du pays maintenant… à condition d’avoir plus de soixante Coluche Michel Colucci, dit En URSS, tout le monde va
pouvoire sortir du pays maintenant... à condition d'avoir plus de soixante-quinze ans et une autorisation de ses parents.Citations de Michel Colucci, dit ColucheMichel Colucci, dit
Coluche





Source : La misère du monde n’est pas de
dimension humaine. Coluche Michel Colucci, dit | Dico - Citations - Dico
citations


 


Bises


Patrick



danielle 18/08/2011 16:55



je suis tomber sur cet article et cela me ressource un peu pour la rentrée ,j'ai aimer cette vidéo le parler et ces photos qui défilent ,elles sont magnifiquement vrai ,cela me touche de la
réalité de ce qui arrive et ce n'est pas fini ,qui est très dommage que notre France soit très mal gouverner par ce gouvernement qui ressemble plutôt à une mafia pas possible tout leur est bon
,le pourvoir fric et surtout nous manipuler,et qu'ils nous méprisent ,nous ne les  les interessont pas seulement eux ,mais qui est dommage dans cette vie ,que les personnes n'y font pas
attention ou presque  ,pourquoi ne ce défendent (ils pas au lieu de rester les pieds dans le même sabot ,la pauvreté continue de plus en plus les hopitaux ont leur retirent du personnel
pareils pour les enseignants ,les jeunes avec leurs di^plômes n'ont pas de travail ,et ne parlons pas des retraîtés j'espère que à la rentrer cela va bouger ;ou sont toutes ces manifs qui
faisaient tout ,ou essayaient ,avant que tout nous soient enlever ,les gens pleurent mais ne font rein ,le petit traint ,traint ,tout simplement ,alors je n'écoute même plus leurs discours pour
nous en dormir ,et arrter de nous comparer aux états unis qui est une très grande nation et si cela continu là vous pourez le faire ,car les riches pourront bien vivres ,ce soigner ectttttttt ,et
les pauvres rein du tout ,amors réfléchisser à cela j'étais contente sincèrement poser mon commentaire ,j'avais envis de hurler au est fort ce que j'avais envis de m'exprimer et dire ce que je
pense ,je t'embrassse DAN



Le ch'timi 18/08/2011 17:26



Bonsoir Danielle....le fait que tu passes sur cet ancien billet...j'en ai profité pour écouter les vidéos...dommage que la dernière n'est plus activé...






Melancholia (extrait)


Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ?
Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit ?
Ces filles de huit ans qu'on voit cheminer seules ?
Ils s'en vont travailler quinze heures sous des meules ;
Ils vont, de l'aube au soir, faire éternellement
Dans la même prison le même mouvement.
Accroupis sous les dents d'une machine sombre,
Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l'ombre,
Innocents dans un bagne, anges dans un enfer,
Ils travaillent. Tout est d'airain, tout est de fer.
Jamais on ne s'arrête et jamais on ne joue.
Aussi quelle pâleur ! la cendre est sur leur joue.
Il fait à peine jour, ils sont déjà bien las.
Ils ne comprennent rien à leur destin, hélas !
Ils semblent dire à Dieu : « Petits comme nous sommes,
Notre père, voyez ce que nous font les hommes ! »
O servitude infâme imposée à l'enfant !
Rachitisme ! travail dont le souffle étouffant
Défait ce qu'a fait Dieu ; qui tue, œuvre insensée,
La beauté sur les fronts, dans les cœurs la pensée,
Et qui ferait - c'est là son fruit le plus certain ! -
D'Apollon un bossu, de Voltaire un crétin !
Travail mauvais qui prend l'âge tendre en sa serre,
Qui produit la richesse en créant la misère,
Qui se sert d'un enfant ainsi que d'un outil !
Progrès dont on demande : « Où va-t-il ? que veut-il ? »
Qui brise la jeunesse en fleur ! qui donne, en somme,
Une âme à la machine et la retire à l'homme !
Que ce travail, haï des mères, soit maudit !
Maudit comme le vice où l'on s'abâtardit,
Maudit comme l'opprobre et comme le blasphème !
O Dieu ! qu'il soit maudit au nom du travail même,
Au nom du vrai travail, sain, fécond, généreux,
Qui fait le peuple libre et qui rend l'homme heureux !

    Victor Hugo, Les Contemplations, Livre III








Bises


 Patrick


 



danielle 20/06/2011 15:05



bonjour avec un peu de soleil je cherchais un article sur Jean Ferrat  et je suis tomber sur vive les clowns qui x m'ont apporter dans mon enfance de la joie ,sincèrement ,mais là j'arrive à
comprendre que certains devaient cacher derrière le beau masque ,la misère et en nous faisant rire cela n'était pas un souci ,tu as eu raison de ne pas appeller ceux qui nous gouvernent ,eux ces
des malfrats ,les clowns cela ce respect jusqu'au profond de notre coeur et cette toile d'édhite PIAF c'est une merveille ainsi ce splendide poété écrit ,c'est sur que nous n'allons pas de
l'avant ,magouilles npoliticiennes ,le pourvoir ,le fric pleins les poches tient comme celui du philosophe qui ne travail pas touche je ne sais combien ,dénonce aux sujets des attouchements des
enfants mais incapables de dire leur noms ,et à l'assembée les députés ont refuser le mariage aux gays ,comme celui qui promettais plus personnes ne coucheras dehors ,ils y en à de plus en plus
,et encore ceux et celles endetter ,mais il faut qu'il démissionnent ce gouvernement ,et qui va t'on avoir en 2012 ???????????????????????? c'est la question qui me fait peur ,de la misère
jusqu'aux os ,et si y avait que cela cher Patrick je te rempli rai la page entière tellement dégouter de voir comment les Français sont traiter ,aller je crois bien que je suis trop énerver ,mais
je pense ce que je dis tout simplement ,tout va mal et très mal ,peut être qu'il faudrait faire comme en 68 ,arrêter tout ,sauf nous ,pas forcement les étudiants   qui eux avaient
commencer ,je salue tous ces clowns qui m'ont apporter que de l'amour ,jmusique danse ,  je suis révolter de cette vie ,quand je pense une chose au hasard nos grands parents ce battaient et
en 36 c'était leur première vacances ,et tant d'autres ainsi ,que là ,à fur à mesure ils nous retirent tout ,personnes
ne bouge ,,,,bises dan



Le ch'timi 20/06/2011 19:05



Bonsoir Dan,


Et oui qui en 2012???


MON
JARDIN


  


Comme beaucoup d’entre vous, j’ai un jardin.


J’adore jardiner et je voudrais  vous faire partager ma
passion.


Si certains plants de mon jardin vous intéressent, je vous donnerai des boutures ou des graines. Cela me fera
énormément plaisir.


Pour l’entretien de ce jardin, je me fais aider par Nicolas le
jardinier.


  


J’ai un massif au milieu du jardin.


C’est un massif avec un pied de Fillon à feuillage
persistant,


Et l’importance qu’a pris ce Fillon à pied persistant en 3 an ½,     c’est incroyable.


A un moment donné, j’ai cru que Nicolas le Jardinier
allait me le dégommer,


Et bien pas du tout…. Quand il a vu l’ampleur des racines il  a
renoncé.


  


A côté,


J’ai une plate bande, c’est un spécimen d’Hortefeux rubicond à
poil roux.


C’est une espèce rampante,


D’ailleurs nous avons essayé de la mettre à l’intérieur, mais elle se plaît mieux à l’extérieur.


 


Dans le fond du jardin,


J’ai une belle potiche,….Oui, c’est une Carla à
clochettes.


Alors pourquoi à clochettes ? Parce que, certains soirs, la plante émet un doux couinement mélodieux.


Enfin il faut vraiment tendre l’oreille pour l’entendre. En ce moment elle est en pleine reproduction.


 


L’autre jour, Nicolas le jardinier est allé dégoter une
vieille plante qui pourrissait depuis des lustres dans la remise.


Un jupé à feuilles caduques.


Ça a refleuri…..


L’originalité du jupé à feuille caduque c’est qu’il perd son feuillage même en été. (crâne chauve)


 


Par contre j’avais une belle bordure de Borloo
hirsute…..


Elle n’a pas tenue.
Pourtant j’aime bien le Borloo hirsute, je trouve que c’est une plante intéressante,  une plante originale.
Il faut bien l’arroser parce qu’elle boit bien…….et elle se biture bien aussi….Pardon…. elle se bouture bien.


Je crois même qu’elle est partie s’installer dans le jardin d’à côté.


 


Dans le fond du jardin, j’avais semé des graines de
Weurth.


Mais avec la sécheresse, les bourgeons ont été carrément bouffés par une attaque de pucerons de la Baie Tenkour.


Appelé Weurthania argenté, c’est la plante femelle qui a
été touché en premier.


Elle pousse sur les hauts plateaux, parce qu’elle le vaut bien.


 


J’ai fait aussi quelques transplantations dans le jardin.


 Avec
Nicolas on a transplanté l’Alliot Marie.
Je ne sais pas si vous connaissez cette plante, c’est une belle plante, originaire du pays basque,


une belle plante élégante qui se plaît sur tous les terrains.


On peut la déplacer au gré de son humeur dans le jardin.


C’était increvable…. Mais un vent de sable venant d’Afrique de Nord a réussi l’impensable, elle n’a pas
résisté.


 


Par contre Nicolas le jardinier a eu beaucoup plus de
mal avec la Roselyne Bachot officinal.


Il a failli se faire un tour de rein en déplaçant la motte.


Moi j’aime bien la Roselyne Bachot, il n’y a pas besoin
d’engrais, c’est une belle plante grasse,


elle se décline dans plusieurs couleurs : bleu, blanc, rose, violet…..


Et elle se plante facilement. Elle se repique bien aussi d’ailleurs.


 


Alors j’ai des plantes un petit peu original aussi.


 


J’ai un Coppé Grandiflora, plus connu sous le nom
d’impatience de l’Elysée.


 


J’ai aussi…..un Berrou orangé à grande feuille.
(oreille).


Alors, ce plant est difficile à cultiver parce que ça perd souvent les pétales….


 


Et dans le fond du jardin j’ai un arbre majestueux…


Vraiment il a beaucoup, beaucoup d’allure.


Pour moi ça ne fait pas de doute, c’est un Galousot de
Villepin


mais d’après Nicolas le jardinier ce serait un véritable
Cognassier.


 


J’avais des plantes génétiquement modifiées.
J’avais un pied de Kouchner transgénique. Ça n’a pas tenu non plus.


 


J’avais des plantes exotiques : rama iade, une rachida
qui faisaient du plus bel effet en potée ….


Mais elles n’ont pas supporté la rigueur de l’hiver.


 


 


Alors, un petit peu plus sur la gauche de mon jardin la roseraie.



Chez moi les roses poussent un peu dans tous les sens a commencé par :


 la Aubry
Rustique. C’est un rosier « rouge buisson ».


C’est une plante qui  ne craint pas le gel, qui ne craint pas les
attaques et qui peut donner des boutons.


Alors pour l’entretenir il suffit d’éliminer les jeunes pousses en amont, éliminer aussi les jospins, les Fabius etc…


car c’est inutile de garder les vieilles branches. En ce moment il est en pleine floraison.


 


A l’entrée de la roseraie j’ai planté une tulipe rosacée, la
Hollande,


Elle se plait bien dans la roseraie, elle a besoin de beaucoup de soins.


Malheureusement depuis un moment elle  manque d’engrais, elle
maigrit beaucoup.


 


Ah….. J’ai un rosier remontant aux fleurs de « démocratie participative ».


C’est la Rouge du Poitou.


Elle est magnifique.
Ça demande une bonne exposition. Au zénith de préférencitude hein….


Elle est royale.


 


Un peu à l’écart de la roseraie le StraussKann
Flamboyant est un magnifique rosier grimpant.


On peut difficilement l’arrêter de grimper.


C’est une plante qui a plein de sève et qui demande beaucoup d’entretien.


D’ailleurs au FMI il se fait tailler et biner régulièrement.


 


J’ai un potager aussi bien sûr.


 


Je suis très contente car l’autre jour j’ai réussi à faire pousser un Besancenot, on m’avait posté les graines.


Pourtant d’habitude je n’ai pas beaucoup de réussite avec mes cornichons.


 


La tendance est aux légumes verts.


J’en ai mis pas mal dans mon jardin.


 


J’ai un chou de Bruxelles ou chou roux appelé aussi
kon ben dith.


J’ai une Cécile Dufflo plus communément appelée «
l’haricot coco »


J’ai un José Bovet que l’on peut consommer après avoir
enlevé le foin (moustaches). C’est un artichaut.


J’ai aussi une Eva jolie ou courge de Norvège.


C’est une cucurbitacée assez indigeste qui peut donner
des gaz à effet de serre.


 


Depuis peu de temps j’ai investi dans un oiseau. Il n’est pas très chouette, je crois que c’est un hulot ou
hulotte peut-être.


Nicolas m’a dit que cet oiseau sera complètement inutile.


 


Si vous mélangez tous ces légumes verts vous obtenez la fameuse salade « europe écologie ».
C’est une recette de mamers.


 


Hélas comme dans tous les jardins à la française j’ai des maladies.


Ce n’est pas grave mais c’est un peu embêtant.
J’ai un Bernard Thibault à cul rouge.


Ce n’est pas rigolo parce que ça se fixe sur les branches du boulot.


Ensuite ça donne des chenilles processionnaires qui sortent du cocon.


Alors la chenille processionnaire, vous la connaissez ? Ça empêche de circuler dans le jardin et surtout je
n’arrive pas à la compter. Personne n’est d’accord.


D’après mon cousin qui travaille chez les flics elles sont une centaine et d’après mes voisins qui sont à la
CGT elles sont des milliers….


 


J’ai essayé un apport de bouillie bordélique à base
d’oseille, c’est une recette de Nicolas le jardinier, mais rien n’y fait.


 


Par contre pour éradiquer certains parasites indésirables du jardin il y a 1 nouveau produit qui vient de
sortir.


Deux insecticides sous pression à action foudroyante. Le
Guéan de chez rom. On peut aussi l’utiliser pour les plantes d’intérieur.


 


On m’a fortement déconseillé de me renseigner auprès de la
marine.


 


Ainsi fini la visite de mon jardin botanique, vous avez imaginez mes fleurs, elles étaient de toutes les
couleurs.


Ainsi va la démocratie et c’est aussi bien ainsi.


 


Florence Brunold (théâtre des 2 ânes)



bises


Patrick



chacha & Ely Beagle 25/04/2011 18:46



Moi aussi  j'adore



Le ch'timi 25/04/2011 22:48



et c'est bien le principal !


amitiés


Patrick..entre adorateurs..